Nicaragua

Pochomil, notre toute 1ère plage du Nicaragua


Tout juste arrivés au Nicaragua, nous avons commencé notre exploration de notre nouveau pays d´accueil par une plage proche de chez nous. Nous y sommes partis sans nous renseigner avant, juste muni de notre GPS de téléphone, nos affaires de plage et notre pique-nique. Nous avons ressenti comme un petit air d’aventure !


A la recherche d´une plage


Pour notre 1er week-end nicaraguayen, nous avons donc voulu profiter de la plage, et nous baigner enfin. Comme vous le savez, nos derniers mois au Costa Rica n’ont pas été si relaxants que ça, car nous étions obligés de beaucoup travailler pour nous en sortir financièrement. Ne vous méprenez pas, nous étions heureux, nous avons un petit peu visité, mais pas autant que nous le voulions. Et il est vrai que nous rêvions d’aller plus souvent à la plage, nous baigner, nous détendre, ne rien faire.                                                  Alors quand nous sommes arrivés dans notre nouveau pays d’accueil, la première chose à laquelle nous avons pensé, c’est la plage ! C’est comme ça que pour notre tout 1er week-end ici, nous avons décidé de commencer notre exploration de ce beau pays par la côte, tout naturellement. Et n’oublions pas qu’en ce qui me concerne, je venais de passer 6 ans en congé parental. Je travaillais pour me former dans différents domaines et au développement de mes sociétés.

Nous avons eu du mal à trouver une plage à vrai dire, le GPS nous a juste amener dans un centre touristique, avec gardes. Notre premier réflexe a été de faire demi-tour et chercher au feeling une autre plage. Malheureusement, nous n’avons pas trouvé, et en plus, nous ne voulions pas passer la journée à chercher. Après tout, notre but , c’était de nous poser sur une plage, manger sur la plage et profiter pour nous détendre. Alors, quand nous avons vu que nous ne trouvions pas une autre plage, nous avons fait demi-tour et nous avons testé ce fameux centre touristique, avec énormément de rétissences à vrai dire. Nous avons longuement hésité à y aller, mais nous ne voulions pas avoir fait tout ce chemin pour rien, et en plus, nous avions faim !
Pourquoi avoir autant de doutes sur ce centre touristique me demanderez-vous ? Nous avons le souvenir qu’en France, un endroit comme ça, on paye dès  l’entrée, et en général, c’est pas donné ! Alors nous avons tenté, après tout, on sait que si on ne tente pas, on n’a jamais rien. C’est vrai non ? Des fois, on veut quelque chose, qui semble impossible à avoir, ou alors on veut quelque chose moins cher alors que c’est déjà en promo, mais on n’ose pas demander. Je sais que moi je suis comme ça ! Alors que c’est ridicule, que risque-t-on, à part un « non » ?

Bref, tout ça pour dire que dans la vie, il faut oser ! Et nous y sommes allés. L’entrée est en fait gratuite, un gars vient à notre rencontre, et nous demande de le suivre. Ok. Et nous le suivons, sans savoir où nous allions, nous passons devant des restaurants, et au bout de 5 bonnes minutes, on nous fait garer dans un restaurant… Autant vous dire que nous nous sommes demandés où nous étions, ce que nous devions faire, payer. Oui, car on ne va pas se mentir, mais si nous sommes partis du Costa Rica, c’est en partie pour une question financière, on ne s’en sortait pas. Nous devions nous serrer la ceinture, tout le temps, tout calculer. Et si c’est certain que nous avions moins de stress malgré tout qu’en France ( nous ne sommes pas partis de France que pour une question d´argent bien évidemment, et heureusement, il y a énormément de raisons, par exemple, le fait de vouloir découvrir le monde, tester le monde, mais ça, on vous en parle dans une vidéo de présentation), nous ne voulions pas non plus vivre en calculant tout, chaque colon !

Bref, je m’écarte du sujet ! Donc, nous nous posons des questions, et nous leur posons nos questions ! Nous sommes arrivés à la plage en pensant trouver de grandes plages, avec des cocotiers en guise de parasols comme ce que nous avons connu au Costa Rica, et nous nous retrouvons dans un centre touristique. Et en plus, dans un restaurant que nous n’avons pas choisi. Ce manque de liberté est compliqué à gérer à peine arrivé dans notre nouveau pays d’accueil. Mais nous nous plions aux règles que l’on nous fixe. Tout du moins le temps de comprendre comment tout ça, ce genre d’endroit et plus largement, ce pays tout nouveau pour nous, le Nicaragua.



Un lieu de détente


Comme je vous l’ai déjà dit, on nous installe dans un des nombreux restaurants de ce centre pour touristes. Nous sommes accueillis par le propriétaire des lieux et on nous installe à une table. D’accord, mais ça n’était pas du tout nos plans ça. Nous sommes venus avec notre pique nique et notre idée de la plage, une journée tranquille, loin des restaurants ou du monde. Le temps passe et nous n’avons donc plus le choix que nous poser là, si nous voulons du temps pour nous détendre enfin. Avec chance, on nous autorise à manger notre pique nique sur leur table. Bien sûr, nous sommes quand même un peu gênés, ça n’est pas dans nos habitudes. Nous consommons donc des boissons chez eux, ce qui nous semble normal. Je pense que vous l’aurez compris, nous ne sommes pas habitués de ce genre de lieu ni de ce système. Nouveau pays, nouvelles mœurs. Je sais que l’on va en accepter certaines facilement, et pour d’autres ça sera plus difficile. Mais nous avons décidé de partir de France pour adopter les habitudes et manières de vie des pays qui nous accueillent, alors nous faisons tout pour nous adapter. Même s’il est clair, que dans cet espace touristique, nous ne sommes pas au cœur du pays, loin de là !!!! Bref, maintenant que nous sommes là, nous y restons, et nous comptons bien profiter enfin à fond d’une journée plage bien méritée !

Vous savez quoi, je suis en train de penser que je ne vous ai pas décrit les lieux ! Alors, on nous a fait garer la voiture directement dans le restaurant, au niveau de l’accueil. Ce qu’il faut savoir, c’est que quand je parle de restaurant, je parle d’un établissement situé sur la plage, sans aucun mur ; Tout est ouvert, mise à part le toit, car il nous protège du soleil, et il y a aussi un étage. Nous sommes les seuls clients du restaurant, et presque dans tout le site. Nous voyons que non seulement, nous ne sommes pas en haute saison, mais en plus la crise est passée par là il y a peu, et les effets s’en ressentent. Le manque de monde ne nous dérange pas, bien au contraire. Nous sommes soulagés d’être seuls car nous aimons être seuls pour nous détendre et profiter. Nous nous dirigeons donc directement sur une des tables la plus proche de la plage, pour avoir une belle vue. Nous nous installons, les pieds dans le sable, quel bonheur ! Certes, nous sommes très loin de l’idée que nous avions des plages ici, mais nous sommes maintenant au Nicaragua et nous allons apprendre à le connaitre et à l’aimer. Nous imaginions des plages de cocotiers où passer nos journées, et en fait, nous avons d’immenses plages de sable, sans aucun endroit où rester à l’ombre, mise à part dans un bar ou restaurant, ce qui implique de consommer. Ce qui nous rappelle la France, non ? Le bon côté des choses, c’est que dans la salle du restaurant, il y a aussi des hamacs. Nous commençons donc à pique niquer sur notre table, vue sur mer. Nous sommes à l’ombre, sans personne, aucun client pour nous déranger. Voilà, nous profitons de notre 1ere journée mer depuis tellement longtemps !!!! Et cerise sur le gâteau, nous pouvons louer un quad pour presque rien pour faire un tour sur la plage, au plus grand plaisir pour nos poupées, qui ont vécu des sensations fortes ; elles se sont éclatées, et ça, c’est le principal !



Alors cette 1ère journée plage au Nicaragua ?


J’aimerais vous dire que cette 1ère journée et découverte du pays a été idyllique, comme dans nos rêves. Mais malheureusement, ce n’est pas le cas. Attention, je ne dis pas que nous avons eu une mauvaise expérience. Seulement, nous ne nous imaginions pas les plages du Nicaragua comme ça. De plus, nous avons été mis au parfum sur l’ambiance dans le pays dès le début. Ce que je veux dire par là ? Les gens sont très gentils, accueillants.  Le propriétaire du restaurant où nous avons passé la journée a été tellement gentil avec nous. Par contre, tout le temps pendant lequel nous avons mangé, nous avons eu des personnes d’ici qui ont défilé pour nous vendre tout et n’importe quoi, et je peux vous dire qu’ils sont vraiment très insistants. Au point de venir jusqu’à notre hamac où je me reposais avec une de mes filles pour nous vendre ses bijoux. Cela a écourté notre journée, car au bout d’un moment, nous ne nous détendions plus du tout.

Mais le plus important dans cette journée, c’est que nous gardons un bon souvenir, les filles ont profité de la chaleur, du quad, qu’elles ne connaissaient pas du tout. Et si vous nous suivez sur YouTube, vous savez que l’on a continué notre exploration de ce pays d’Amérique Centrale depuis plusieurs mois, et nous avons découvert un pays magnifique, des gens adorables. Et vous, connaissez vous le Nicaragua ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.