Costa Rica,  Cuba,  France,  Nicaragua,  Tenerife

QUI SOMMES-NOUS RÉELLEMENT ?


Créer  un blog et une chaîne sur notre vie, c’est bien. Mais si on n’explique pas à un moment pourquoi nous le faisons, cela va perdre tout son sens.

Nous n’avons toujours pas fait notre vidéo où l’on explique vraiment qui nous sommes, et nos projets. C’est prévu, nous allons la faire d’ici quelques temps, c’est promis.

Pour vous faire patienter, je vais essayer de vous expliquer rapidement ici qui nous sommes et surtout pourquoi nous faisons tout ça.


Que faisons-nous ?


Les semaines ici passent vite. Il faut dire qu’avec le rythme de boulot que nous avons, il nous est difficile de nous ennuyer ! Ça ne sera pas toujours comme ça, on le sait….mais Rome ne s’est pas faite en 1 jour parait-il ! Alors, le temps d’atteindre nos objectifs, on travaille, on travaille très dur même !

Actuellement, nous avons tous les 2 avec Julien nos emplois au lycée, Julien est actuellement professeur de physique-chimie, et quand il n’est pas au lycée, il travaille ses cours à la maison bien sûr, surtout qu’avec des classes allant de la 5ème à la Terminale, pas le temps de s’ennuyer ! C’est tout un programme. Mais heureusement, il aime ça !

Et moi, je suis dans la logistique et la communication, je travaille de 7h à 16h, et quand nous rentrons, fatigués ou non, nous nous occupons de nos poupées. On ne va pas se mentir, il est difficile pour elles de ne plus me voir. J’étais toujours à la maison pour elles, et d’un coup, je ne suis plus là. Comme beaucoup de parents me direz-vous.  Peut- être. Sauf que ça n’est pas mon genre de me dire « c’est la vie », « et les autres comment ils font », « asi es », ou autres banalités en tout genre qui pensent nous déculpabiliser.

J’adore travailler, mais j’adore m’occuper de mes filles, et me dire que je suis présente pour elles, car c’est aussi mon rôle de maman.

Au Costa Rica, j’avais trouvé mon rythme, je travaillais, à mon compte, de chez moi ou en déplacement en dehors de la maison, et j’étais là pour mes filles. Il est tout à fait possible de concilier les 2. Seulement, ici, au Nicaragua, je fais tout l’inverse. J’ai un boulot juste parce que nous avons besoin d’un autre salaire, je suis absente toute la semaine, je ne peux plus gérer ma vie, ma maison, ma famille, comme je le faisais. J’ai l´impression de perdre ce contrôle, et je n’aime pas vraiment ça. Mais il faut faire des concessions dans la vie. Celle-ci est temporaire, je vais reprendre la main sur tout ça, je le sais.

Alors le soir, une fois nos filles couchées, il est temps de commencer notre dernière partie de la journée, notre travail internet, pour nous, pour réussir à atteindre nos objectifs, et enfin, nous essayons de nous former, de quelques manières que ce soit, lectures, vidéos, etc….


Oui, mais qui sommes-nous réellement ?


Nous ne nous définissons pas par ce que nous faisons. Ou tout du moins, quand il s´agit d´un boulot alimentaire. Et c’est là que c’est difficile de faire la différence.

Alors je vais essayer de vous éclairer un peu, pour que vous compreniez vraiment.


Moi



Je viens d’ailleurs de vous expliquer un peu ce qu’il en est pour moi, ou disons que je vous ai dit ce que je ne voulais pas. Mais parlons un peu de ce que je veux.

Je ne sais pas travailler pour quelqu’un. Je ne suis absolument pas « anti patron », c´est juste que je n’ai jamais été à l´aise, même quand je connais par cœur mon boulot.

J’ai besoin de m’organiser à ma manière, de décider ce que je veux faire, de ne pas avoir à demander d’autorisation pour faire ou dire quelque chose si je considère que c’est pertinent.

C’est moi qui ressent mon rythme. À quel moment je me sens la plus inspirée, quand je suis la plus efficace. On ne va pas se mentir, ça n’est pas en me disant de venir de telle à telle heure qu’à ce moment là, je vais être efficace. Je pense que l’être humain est le seul à savoir pour lui-même ce qui est bon, quand et comment. Par contre, on est d’accord que ça parait tellement risqué pour beaucoup. Il n’y a plus le côté rassurant du salarié, d’avoir ses horaires, ses conditions, son salaire.

Et puis, il faut se connaître. Et clairement, il s’agit de quelque chose de compliqué. Pour moi, cela n’est pas venu du jour au lendemain. J’ai toujours senti qu’il y avait quelque chose qui « clochait », mais c’est la vie qui m’a appris ce dont j’avais besoin, et ce que j’aimais.

Aujourd’hui, pour résumer, je peux juste vous dire que ce dont j’ai besoin, c’est de profiter de ma vie dans sa totalité, et que ma vie n’est rien dans ce monde. Il y a tellement à voir. Et je me sens de devoir prouver à ce monde, non aux gens, mais plus au Monde, à la nature que nous pouvons être digne de profiter d’elle … C’est compliqué d’expliquer ce que je veux dire. Je vous invite surtout à bien suivre mon actualité car dans les prochains mois, j’ai des projets de livres, et notamment un, une autobiographie, qui ne sortira pas avant 2020 car cette année, j’ai d’autres livres qui vont sortir. Dans mon autobiographie, je vais vous expliquer mon cheminement, comment j’en suis arrivée là, pourquoi, et vous comprendrez mieux qui je suis vraiment.

Ce que je peux dire pour en terminer avec moi, ce qui me représente, ce qui me définit en partie, c’est que j´ai besoin de nature, de ma famille, de la photographie, et j’adore tout faire moi-même, la nourriture, les cosmétiques, vivre naturellement, en osmose avec la nature. Et tout ceci explique mes choix, chacun d’entre eux a une raison en liaison avec tout ça et dans notre but final.


Julien



Depuis que je l’ai connu, Julien a fait je ne sais combien de métiers. Et le pire, c’est qu’à chaque fois, il devait apprendre, et à chaque fois, il y arrivait tellement facilement.

On ne peut pas non plus définir Julien par un métier, car il n´en a pas un en particulier. Il aime tellement de choses, tout est intéressant, il y a un intérêt  à chaque chose, si on veut bien le voir et le chercher.

C’est assez difficile de parler pour d´autres personnes, même s’il s’agit de son mari. Mais je reste persuadée que Julien ne pourrait se définir à travers une seule activité. C’est trop restrictif de se définir à travers une seule chose non ?

Aujourd’hui, il a trouvé une chose qu’il aime cependant par-dessus tout, c’est la transmission du savoir. Il est professeur de maths, sciences et informatique, mais au-delà, il est formateur, il prend en compte les difficultés et personnalités de chacun.
En plus de cela, il a un blog de formations (www.cylformation.com), il écrit des livres comme des annales de mathématiques par exemple, il est rédacteur web … voilà, vous comprenez pourquoi je vous dis qu´il est difficile de nous définir ?

Mais ce qui compte par-dessus, c’est là où nous voulons arriver, et par quel chemin.

Nous visons la LIBERTÉ. Voilà, pas d’autres choses à dire. Nous voulons sortir du système et retrouver cette liberté dont on entend tant parler mais que l’on a jamais vraiment vue. Et pour cela, le chemin est tellement intéressant et inattendu. Nous trouvons beaucoup d´obstacles mais aussi tellement de belles choses.
Je ne suis pas capable de vous expliquer plus comme ça, avec peu de mots ce que nous vivons, la seule chose qui peut retransmettre en partie notre chemin, ce sont nos vidéos et nos articles de blogs.


Pourquoi maintenant ?


Pourquoi je vous dis ça ? Tout simplement car je me suis rendue compte que depuis que nous avons créé notre chaîne YouTube, vous commencez bien à nous connaitre, mais je crois qu’on a jamais vraiment parlé de notre but ultime.

On vous montre le chemin, jour après jour, et bien que ça soit presque le plus important, il me semble que la destination est assez intéressante à connaitre pour réussir à mieux nous comprendre et nous cerner.

C’est pour cela que l’on va vous demander de surveiller notre chaîne YouTube, car d’ici quelques temps, nous allons vous faire une vidéo à cœur vraiment ouvert, où l’on va vous parler de nous, on va répondre aux questions que l’on nous pose par mail, et vous expliquer exactement ce qu’on recherche, ce qu’on fait.


Nous avons besoin de vous !



En tout cas, même si vous n’êtes pas encore très nombreux à nous suivre, nous voulons vous remercier de tout notre cœur d’être là, et j’espère encore plus nombreux en 2019 pour nous suivre dans notre aventure !

 

Et n’oubliez pas, surveillez notre chaîne, des nouveautés vous attendent cette année, on répond aussi à vos questions sur des thèmes en particulier, et bientôt LA vidéo où on vous dit tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.